Grenelle

Détails Projet :

Type de projet

Résidentiel

Crédit photo

Agathe TISSIER

Lieu

Paris 7ème

Date du projet

2020

Un pied à terre dans le triangle d’or du 7ème arrondissement. C’est dans un bel immeuble des années 50, œuvre de l’architecte Denis Honegger, disciple d’Auguste Perret, défenseur « d’un classicisme structurel » que l’agence Nooor livre ce pied à terre parisien pour des clients qui voyagent beaucoup en faisant de courts passages à Paris. L’agence Nooor, spécialiste des projets entièrement sur mesure, livre ici un espace élégant et raffiné, à l’image de ses commanditaires, pensé comme une suite d’hôtel luxueuse.

Le salon est un espace modulable intégrant une cuisine en Fenix noir et grès Céram taupe qui disparaît derrière des portes qui se replient sur elles-mêmes comme un paravent. Pensée comme dans une suite d’hôtel, cette boîte renferme également une cave et un espace pour le petit déjeuner. L’ensemble est signé par le célèbre cuisiniste italien Artclinéa. Dans la même pièce, un grand meuble laqué aux fonctionnalités diverses est dessiné par l’agence Nooor. Il abrite de multiples rangements et une télé…. Pour l’alléger il est agrémenté de niches clairsemées éclairées et traitées dans un bois qui s’harmonise avec le placage des portes qui cachent la cuisine. Ces deux volumes en positif négatif, se déclinent dans une gamme de couleur volontairement restreinte dans un souci d’équilibre et d’harmonie. Ouvrant sur une terrasse, le salon est meublé d’un mobilier rigoureux, précieux et signé. Fauteuils de Rietveld, table et assise en bronze de Christian Liaigre, tapis et table basses de Reda Amalou et la petite table d’appoint en bronze et marbre de Jean-Marie Massaud, véritable « bijou » d’ameublement dont le pied en bronze est façonné à la main dans une fonderie artisanale.

Un effet exclusif et intimiste se dégage du séjour grâce à des meubles de très belle facture rigoureusement sélectionnées. La spectaculaire table Phocée de Liaigre dont le fut en bronze et le plateau en cèdre texturé et noirci est une véritable sculpture. Les rideaux sont le fruit d’une collaboration entre la Maison Pierre Frey et Christian Astuguevieille créateur polymorphe, qui dessine objets et mobiliers que les collectionneurs s’arrachent depuis les années 80. Il est aussi le directeur artistique des parfums « Comme des Garçons ». Dans son œuvre, une écriture imaginaire, un alphabet gestuel tient une grande place. Pierre Frey l’a ici traduit en tissus.

La terrasse ouvre sur le spectacle des toits parisiens et la lumière du ciel de Paris. C’est essentiellement ce qui a séduit les clients dans leur choix de cet appartement. C’est l’agence Neveux Rouyer, avec la complicité de l’agence Nooor qui a aménagé cette terrasse. Ce paysagiste possède à son actif des chantiers prestigieux de Palaces parisiens comme les jardins du Mandarin Oriental ou ceux du Plaza Athénée. Des jardinières en acier courbe et laquées de gris permettent d’oublier la forme en trapèze d’origine de la terrasse pour en faire un espace fluide avec de grands bacs permettant la plantation de grands sujets.

Le choix de la teinte grise répond à la fois au granit du sol, au zinc des toits parisiens, et offre un contraste éclatant avec la végétation. Dans le dressing, les formes arrondies du tabouret de bronze de Christian Liaigre, répondent au miroir dessiné par Gio Ponti en 1933. La chambre dont l’ambiance est épurée est réchauffée par une touche subtilement ethnique avec ce papier peint en placage de bois de chez Elitis, qui est également le créateur du tissu des rideaux, un jacquard, entre haute couture et esprit naturel.

Au mur, les appliques en bronze renforcent l’esprit à la fois brut et authentique, raffiné et chaleureux. Une longue cimaise supporte des œuvres qui changent au gré des acquisitions. Ici un collage de Magnelli de 1964. Cimaise, bibliothèque et bureau ont été réalisé sur mesure, dans un chêne noir satiné. Dans le bureau, un petit rangement intégré dont l’intérieur gainée d’un cuir crème fait office de boite à bijoux. Devant, une assise de Reda Amalou, architecte et designer français, qui illustre ici son travail sur la ligne et sa recherche d’équilibre et d’harmonie. La salle de bain est en grès Céram à la douce chaleur d’une pierre de Bourgogne. La vasque et receveur de douche sont en corian, ce matériau agréable, pour un espace bain aussi doux à l’œil qu’au toucher.